Accueil du site > Actualités > Devenir de la piscine

Devenir de la piscine

Comme convenu lors d’une réunion précédente, Monsieur le Maire, Patrick Prélon, a invité Mesdames Laurette Fustier, Marie Thérèse Mouls et Monsieur Philippe Martin, représentant le collectif pétitionnaire pour débattre du devenir de la piscine municipale sous les aspects techniques et financiers.

La réunion a eu lieu samedi et compte tenu de l’importance du sujet, il a tenu à se faire accompagner des adjoints à l’urbanisme, aux services techniques, aux finances et à la communication.

Monsieur le Maire n’avait pas communiqué sur le sujet lors de ses voeux à la population par respect pour les membres du collectif. Ce fut un débat instructif et raisonnable.

Monsieur le Maire a donné le résultat financier d’une étude sur le coût qu’engendrerait une réouverture de la piscine de Beaumont.

Un investissement d’environ 100 000€ serait nécessaire pour la rendre de nouveau utilisable, sans présager de l’avenir de cette piscine âgée maintenant de 52 ans et donc très vétuste, et de 20 000€ pour la rendre conforme aux normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite selon la loi AD’AP.

De plus des frais annuels de fonctionnement seraient nécessaires à hauteur de 45 000€. Aucune subvention ne peut être accordée par le Département ou Valence Romans Agglo car de telles remises en état ne rentrent pas dans la rubrique « investissement pour projets ».

Monsieur le Maire a rappelé longuement et clairement l’état désastreux des finances de la commune sans chercher à en démontrer les causes afin que le débat ne soit pas politisé. La menace de mise sous tutelle du Préfet n’est pas si éloignée (2014) et notre commune reste sous surveillance vigilante de la Cour Régionale des Comptes. Il a aussi rappelé la baisse, chaque année de plus en plus importante, des dotations globales de fonctionnement accordées par l’Etat. En cumul par rapport à 2014 : 2015 : -25 K€, 2016 : -95 K€, 2017 : -175 K€, 2018 : -220 K€.

Ainsi, il en conclut qu’il est impossible d’investir sur ce projet et de dépenser 45 000 Euros de fonctionnement sans détruire les efforts importants d’économie réalisés jusqu’à présent, destinés au remboursement annuel d’une partie de la dette (capital et intérêts), et sans affecter le fonctionnement d’autres services. Les ventes de terrains appartenant encore à la commune ne pourront couvrir que les remboursements en cours, sans permettre de rembourser le prêt In fine de 1 000 000 d’euros à rembourser intégralement en octobre 2020.

Il est indéniable que nous regrettons tous que la piscine ne soit plus utilisable par les Beaumontois et les résidents d’autres villages proches mais il faut que la raison l’emporte.

Les représentants du collectif ont pris acte et demandent une réponse quant à la rumeur qui circule actuellement à Beaumont sur un projet d’urbanisation de la parcelle incluant la piscine. En réponse, Monsieur le Maire a précisé qu’il n’y avait aucun projet de cet ordre. En effet, ce terrain est en zone inondable sévère (zone rouge) et donc inconstructible selon le Plan de Prévention des Risques d’Inondation et le Plan Local d’Urbanisme en vigueur.